Jump to content

Neige de culture - Economies

Rate this topic


fred
 Share

Recommended Posts

Comme on le sait, il faut beaucoup d'eau pour assurer une production de neige de culture capable de maintenir le domaine en état de fonctionnement jusqu'à la fin de saison. En effet, comme nous ont expliqué le spécialistes sur Cybervalloire, la neige de culture produite début décembre sert à "garantir" une utilisabilité des pistes tout au long de la saison. Tout au long de la saison, certes, mais partout, est-ce bien nécessaire ?

 

En gros, la retenue collinaire actuelle, bien que d'une contenance plus que raisonnable, se vide rapidement (il suffit d'observer le niveau, et c'est d'ailleurs cette observation qui m'a inspiré ce sujet) et l'installation de nouveaux enneigeurs est rendue difficile voire inutile, car il faudrait évidemment les alimenter.

 

Fort de ces constats, je me demande pourquoi on s'obstine à vouloir produire des mètres et des mètres d'épaisseur de neige en bas de la Sétaz, alors que, comme le dit si bien la publicité de Valloire, 75 ou 80% du domaine est au-dessus de 2000m d'altitude et que cette flotte serait bien utile pour garantir un ski exceptionnel là-haut ?

 

On rentre en cabines quand on skie sur le Crey du quart et ça ne choque personne. Tout le monde sait maintenant que le ski de printemps se fait dans ces conditions et personne n'est choqué de ne pas voir de neige jusque dans la station. Les skieurs qui rentrent des pistes croisent les joueurs de tennis, les marcheurs et les cyclistes. En cette saison, rien de plus normal.

 

Je pense, et ça n'engage que moi, qu'une fois la neige disparue du bas de la Sétaz, on skie au-dessus de 2000 et basta !

Link to comment
Share on other sites

Sans t'offusquer, voilà un avis bien tranché qui, je peux le comprendre, peut être partagé par les personnes qui habitent près de stations ou à 1h ou 2 de celles-çi.

En effet, plusieurs fois sur l'année, il fait beau, on annonce grand bleu, il y a de la neige,... et on monte un jour ou deux s'en mettre plein les yeux et les genoux :-)

 

Pour ceux qui comme moi doivent se taper plus de 900 bornes pour venir skier et ne peuvent donc pas venir facilement pour un week-end enneigé en cours de saison, je peux t'assurer qu'il est agréable de pouvoir rentrer en ski à la station même si c'est vrai, c'est parfois délicat.

 

Les 500m de dénivelé de Valloire au dessus de 2000 ne sont malheureusement pas suffisant pour prendre vraiment du plaisir.

 

Je ne dirais pas la même chose pour l'Espace Killy ou Paradiski, bien évidemment.

Link to comment
Share on other sites

Il faudra peut-être se faire une raison un jour mais en attendant revenir en ski ben c'est quand même plus cool que de se taper une benne... chais pas psychologiquement ça me dérange de descendre en benne, quand bien même il faudrait prendre une piste verte type chemin... tiens d'ailleurs la semaine dernière, j'ai même rechaussé sur la route après la patinoire (pas bon pour la semelle mais bon board cailloux ...)

 

Après fixer des priorités pour l'enneigement lorsqu'il y a nécessité, ça me paraît du bon sens dans la gestion du domaine.

Link to comment
Share on other sites

Tu as sans doute raison, le fait de fréquenter souvent les stations influe forcément sur la perception des choses. Mais cela dit, je pense qu'un meilleur enneigement au-dessus de 2000 serait certainement plus utile qu'un ruban blanc qui descend jusqu'à la station avec qui plus est, en fin de saison, une neige de piètre qualité.

Link to comment
Share on other sites

c'est quand même plus cool que de se taper une benne... chais pas psychologiquement ça me dérange de descendre en benne

Je te comprends, mais les réserves d'eau étant (jeu de mots...) limitées, si un jour il s'avère qu'on descend à la station en skis au détriment de la qualité de ski plus haut parce qu'on aura bouffé toute le flotte pour fabriquer de la neige, on trouvera le choix peu judicieux. Si on pompe allègrement toute l'eau qu'on veut et qu'on construit 3 autres retenues, là je serai tout à fait partisan d'enneiger jusqu'à Saint-Michel pour que ce soit plus joli quand on arrive :chewinggum:

Link to comment
Share on other sites

c'est quand même plus cool que de se taper une benne... chais pas psychologiquement ça me dérange de descendre en benne

Si on pompe allègrement toute l'eau qu'on veut et qu'on construit 3 autres retenues, là je serai tout à fait partisan d'enneiger jusqu'à Saint-Michel pour que ce soit plus joli quand on arrive :)

Ouais ça serait cool de pouvoir enneiger le Télégraphe en permanence ... ça permettrait de se faire son petit trophée Andros :lol: à chaque montée :chewinggum: ;)

Link to comment
Share on other sites

Comme on le sait, il faut beaucoup d'eau pour assurer une production de neige de culture capable de maintenir le domaine en état de fonctionnement jusqu'à la fin de saison. En effet, comme nous ont expliqué le spécialistes sur Cybervalloire, la neige de culture produite début décembre sert à "garantir" une utilisabilité des pistes tout au long de la saison. Tout au long de la saison, certes, mais partout, est-ce bien nécessaire ?

 

En gros, la retenue collinaire actuelle, bien que d'une contenance plus que raisonnable, se vide rapidement (il suffit d'observer le niveau, et c'est d'ailleurs cette observation qui m'a inspiré ce sujet) et l'installation de nouveaux enneigeurs est rendue difficile voire inutile, car il faudrait évidemment les alimenter.

 

Fort de ces constats, je me demande pourquoi on s'obstine à vouloir produire des mètres et des mètres d'épaisseur de neige en bas de la Sétaz, alors que, comme le dit si bien la publicité de Valloire, 75 ou 80% du domaine est au-dessus de 2000m d'altitude et que cette flotte serait bien utile pour garantir un ski exceptionnel là-haut ?

 

On rentre en cabines quand on skie sur le Crey du quart et ça ne choque personne. Tout le monde sait maintenant que le ski de printemps se fait dans ces conditions et personne n'est choqué de ne pas voir de neige jusque dans la station. Les skieurs qui rentrent des pistes croisent les joueurs de tennis, les marcheurs et les cyclistes. En cette saison, rien de plus normal.

 

Je pense, et ça n'engage que moi, qu'une fois la neige disparue du bas de la Sétaz, on skie au-dessus de 2000 et basta !

 

Tu n'as pas parlé des nécessaires retours station: cette idée ne concernerait que le bas de la rouge (inutile à hauteur du croisement de la verte, et la floppée de pistes autour du moulin:

 

La verte Sétaz, le retour Moulin et le retour Verneys suffiraient.

 

Mais bien sûr pas question d'abandonner les 3/4 de la rouge Sétaz...!

 

Il ne s'agirait que d'économiser sur la partie basse de cette piste qui demande énormément de neige parce qu'elle penche et qu'elle est en bas.

 

L'idée serait de lui assurer juste une skiabilité ce noel à mars, pas forcément en toute fin de saison, car c'est à ce moment là qu'elle fond beaucoup et donc il faut la bétonner dès decembre pour skier fin avril.

 

 

Pour ce qui concerne les grands dénivelés; suis d'accord avec mbidouille, mais je ne pense pas qu'il soit pour autant utile de bétonner toutes les pistes de la Sétaz 1 jusqu'en avril, quelques unes, entières ou partielles, devraient suffir)

Link to comment
Share on other sites

Il est évident que si l'on arrête d'enneiger la Sétaz jusqu'en bas, on va économiser de l'eau et pouvoir la balancer ailleurs, notamment sur les versants sud au dessus de 2000m qui souffrent parfois dès février.

 

Mais bon, l'enneigement garanti jusqu'en bas jusqu'à la clôture de la saison fait partie de la politique de Valloire depuis ... euh ... longtemps ? Et c'est assurément un excellent argument de vente. C'est à mes yeux "indispensable" de pouvoir arriver en ski en station, quelque soit la saison. Et la qualité de la neige pour assurer ce retour importe peu : c'est une liaison, une route, rien de plus.

 

Bon, après, il y a pour moi une 2ème question : comment seront alimentés les futurs canons de Thimel ? Puisque le lac est déjà "dépassé" si je te comprends bien, faut-il en envisager un nouveau ? Il ne me semble pas que ce soit dans les projets sur les 3/4 prochaines années. Du coup, je dois avouer que je me demande bien "comment on va faire"...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Juste une réflexion .

Peut être qu'on balance pas mal de neige sur le bas parce que la retenue est sur dimensionnée par rapport aux nombres d'enneigeurs existants et que lors de l'extension de ceux-ci , on en mettra moins épais sur le bas.

Ce pourrait être logique? :chewinggum:

 

Quel bonheur ce serait si la retenue était sur-dimensionnée :chewinggum:

Link to comment
Share on other sites

@Dédérock; il s'agirait de ne pas enneiger le dernier 1/4 de la rouge seulement, c'est ce quart là qui consomme le plus de neige de culture.

 

les retours en bas seraient assurés par la verte à partir de son croisement avec la rouge (chalet bousquet)

vive le bazars si tout le monde passaient par la verte la neige ne tiendrait pas au milieu de la piste,déjà que c'est le cas ;)

au printemps la neige fond très vite,au damage on s'en rend bien comte...

Link to comment
Share on other sites

Juste une réflexion .

Peut être qu'on balance pas mal de neige sur le bas parce que la retenue est sur dimensionnée par rapport aux nombres d'enneigeurs existants et que lors de l'extension de ceux-ci , on en mettra moins épais sur le bas.

Ce pourrait être logique? :chewinggum:

 

SURDIMENSIONNEE ???...:blink:

Il faudrait plutot disposer d'une DEUXIEME RETENUE, pour pouvoir subvenir aux besoins en eau à des fins d'enneigement à long terme, et être définitivement tranquille avec la production de neige de culture sur l'ensemble du domaine !...:o

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

a propos de ces divers retenue d'eau ,vous parlez ce leurs limites.

 

Pour etre passé plusieurs fois au dessus de celle de valmeinier, celle ci est remplie régulièrement (enfin selon le besoin)

 

Je ne sais pas d'ou vient cette flote (pompée en rivère ou ???) mais qu'en est il à valloire

 

 

Link to comment
Share on other sites

Oui, mais on voit bien (il suffit de regarder le niveau) qu'un remplissage en cours de saison ne serait pas de trop (comme disait Scratcher en parlant d'une deuxième retenue).

 

Je vous ai scanné un article paru dans Skieur Magazine de Janvier : Skieur_Mag_012011_retenues_altitude.pdf

 

 

 

Le scan a été fait à l'envers sad.gif. Faites Ctrl+Maj+Plus, 2 fois dans Adobe Acrobat Reader pour le mettre dans le bon sens.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Et c est rien mai quand le projet Setaz sera fai sil voi le jour comment on fera pour tout enneiger ???? Setaz 2 verney par choucas etc etc. ???? C pas le dernier 1/4 de marmotte qui va faire tout Ca ??? Lol

Il parait qu'ils en mettent beaucoup sur ce dernier 1/4, mais c'est vrai que ça parait insffisant au regard du futur projet :rusure:

Link to comment
Share on other sites

il n'était pas question d'une retenue sur la sétaz 2e tronçon dans le projet de restructuration ?

pour l'instant, une nouvelle retenue n'est pas prévue ; on s'oriente vers la possibilité de remplir la retenue existante entre les périodes de production en respectant, bien sûr, un protocole : vitesse de remplissage par exemple ; si cette possibilité nous est refusée par l'administration (environnement), on envisagera la construction d'une autre retenue, ce qui serait, à mon avis, une solution consternante tant au point de vue financier qu'écologique. :(

Affaire à suivre.

Link to comment
Share on other sites

il n'était pas question d'une retenue sur la sétaz 2e tronçon dans le projet de restructuration ?

pour l'instant, une nouvelle retenue n'est pas prévue ; on s'oriente vers la possibilité de remplir la retenue existante entre les périodes de production en respectant, bien sûr, un protocole : vitesse de remplissage par exemple ; si cette possibilité nous est refusée par l'administration (environnement), on envisagera la construction d'une autre retenue, ce qui serait, à mon avis, une solution consternante tant au point de vue financier qu'écologique. :(

Affaire à suivre.

 

Ca me parait beaucoup plus rationnel :rusure:

Link to comment
Share on other sites

A part ça, même si j'en comprends les contraintes ( quantités de production de neige nécessaire dûe à l'exposition plein sud, et faible altitude) je regrette l'abandon de l'enneigement d'une longue descente sur Valloire par le Crey du Quart. Cette TCB Brive servirait au ski propre, et pas seulement comme ascenseur, et on récupérerait enfin un LONG dénivelé d'une traite ( plus de 1000m...) qui manque cruellement au Crey... En plus ça desservirait les hameaux récents, et c'est un endroit bien agréable question environnement (forêt, soleil, belle vue sur le village etc)

 

La partie Martagon, sans le TS2 du Crey qui est mort, est définitivement grillée dès que les lutins ne tournent pas, et ils ne peuvent pas tourner souvent ( 0 jours cette saison ! )

Link to comment
Share on other sites

sans parler que le resto du Pré Rond était censé réouvrir cet hiver à en croire la remise à neuf...

Vraiment dommage je trouve également, surtout que ce n'est quand même pas non plus plein sud, et de bonnes parties du tracé sont abritées.

Je me répète, mais n'oublions pas que le massif commercial de Valloire est et restera le Crey du Quart... et la télécabine de la Brive n'est vraiment pas optimisée (elle sature le matin, le midi et est désertée le reste du temps, à défaut de pistes arrivant à son pied).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...