Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Earlier
  2. Ne t'inquiète pas, le fait d'avoir dit face au cinéma donné déjà un très bon ordre d'idée et était plus simple et moins long à écrire. 😉
  3. Oui c'est de cet emplacement que je parlais, j'ai été un peu large en disant face au cinéma, j'aurais du dire au débouché de l'ancienne verte qui menait au téléski, espace devenu piste de luge pour enfants. Pour le reste je suis d'accord, il y a un avantage pour les touristes et habitants logeant côté Valloirette, qui se retrouvent moins excentrés des pistes (bon c'est un grand mot vu la taille du village), après ça pose plus de problèmes qu'autre chose, sûrement des emmerdes administratives et plaintes plus importantes. Et la rouge et la verte à fort trafic qui se rejoindraient sur la piste pas large : assurément de gros problèmes de fluidité et de sécurité notamment en fin de matinée pendant les vacances. D'ailleurs il y aurait eu le même problème avec l'option proche TC Brive, le tunnel Silène-Myosotis aurait été un joli goulot d'étranglement, et en plus fermé en cas d'accident de skieurs. Normalement pas de destructions dans mon idée, puisque le tunnel partirait côté sud de la route, au niveau du panneau chaînes https://maps.app.goo.gl/sbVdAVzDusfFMfZN7 pour ressortir le long du tapis de l'autre côté https://maps.app.goo.gl/WFioLm4dGk5ZCpF1A Oui voilà.
  4. Oui, c'est ça, ou encore dans l'espace libre entre les bâtiments dans l'alignement de la ligne actuelle, mais dans ce cas comment faire arriver les pistes ?! Le seul endroit possible sur l'avenue sans survol des habitations est dans le même secteur mais plus en retrait, entre le Carrefour Montagne et les chalets plus à l'Est au niveau de l'extrémité Ouest de la piste Myosotis, ici : 45°09'47.5"N 6°25'35.3"E https://goo.gl/maps/wVjQS8dibLFwpPTJA Cela correspond dans les grandes lignes à ce que tu disais plus haut ; proche du cinéma. Mais à part pour la desserte via les navettes SkiBus, cet emplacement n'est pas intéressant avec moins de dénivelé pour les pistes, une remontée mécanique plus longue à construire, une arrivée des pistes contraintes et enfin un plus grand impact visuel. Après, ils ne détaillent pas les variantes, il est possible qu'un point de départ presque commun au deux TC ait été envisagé mais abandonné en raison du coût plus important et/ou de contraintes géologiques. Pour ce qui est des pistes en cas d'un départ commun, il aurait été possible de dévier la piste Myosotis à partir d'un certain point en la faisant à peu près suivre les courbes de niveau du terrain et en franchissant le torrent un peu plus haut. Cependant il aurait fallu pratiquement passer sous l'un des deux chalets proches du torrent sur sa rive droite et au-dessus avec la TC. A moins de carrément racheter le bâtiment pour le déconstruire et faire passer pistes et remontée mécanique. Mais là encore, le budget est conséquent et le risque d'opposition forte en comparaison d'une reprise du tracé actuel. Étant donné que la remontée actuel est en fin de vie, je pense que la SEM et la commune ne veulent prendre aucun risque avec un potentiel retard lié à des différents sur le projet, la solution la moins clivante restant le statuquo.
  5. J'y ai pensé aussi, et j'ai même eu un gros doute quand j'ai lu les informations, parce qu'ils ne précisent pas où sur l'avenue, c'est vague. J'ai d'abord pensé au cinéma, mais peu après j'ai réalisé qu'en fait, ils auraient construit le tunnel de Silène et planté la gare sur le club Piou-Piou, puisque techniquement, on est toujours sur l'axe de l'avenue. De plus, la déviation du bas de Myosotis vers Silène en contournant Tigny semble possible moyennant de lourds terrassements. Ce qui m'a finalement convaincu que ce n'était pas cette dernière option : - ils ne parlent ni de lourds aménagements de pistes en bas, ni de tunnel, ce qui ne donne que le cinéma comme possibilité par les pistes existantes. L'arrivée de Myosotis devant la gare est absolument obligatoire, dont des travaux de piste sont forcément nécessaires. - ils auraient quand même précisé que c'est juste en face de l'autre télécabine plutôt que de rester vague ("sur l'avenue") - je pense qu'ils auraient retenu cette option s'il s'agissait effectivement de celle-là. Pour moi, relier les deux massifs par le bas via un front de neige commun, point de rassemblement des écoles, est une évidence. Puisque la SEM a largement demandé l'avis aux écoles de ski, je pense qu'elles auraient été largement favorables à cette jonction Myosotis-Silène en direction de la Brive. Le seul problème est le survol de quelques habitations par la nouvelle ligne. Où ça exactement ? là : https://www.google.com/maps/@45.164118,6.4274771,3a,75y,189.23h,89.55t/data=!3m7!1e1!3m5!1sFCIeP838keVYiVEaeIVrnA!2e0!6shttps:%2F%2Fstreetviewpixels-pa.googleapis.com%2Fv1%2Fthumbnail%3Fpanoid%3DFCIeP838keVYiVEaeIVrnA%26cb_client%3Dmaps_sv.tactile.gps%26w%3D203%26h%3D100%26yaw%3D217.94547%26pitch%3D0%26thumbfov%3D100!7i16384!8i8192?ucbcb=1 ?
  6. Merci pour ces infos, un départ au niveau de l'avenue de la Vallée d'or aurait pu être pertinent mais cela aurait obligé à revoir la fin des pistes actuelles. Avec le risque de perdre la section terminal de la piste rouge ou soit d'avoir une longue partie peu pentue. Il y aurait bien la solution d'un départ plus bas dans l'avenue mais dans ce cas difficile de faire arriver des pistes et cela aurait occasionner un survol d'habitation par la remontée mécanique. Rester encore l'idée d'une option tout rn bas de l'avenue (proche de la gare de départ de la TC de la Brive) mais là aussi, il aurait été complexe d'amener les pistes jusqu'à cet endroit. Une arrivée plus en altitude pouvait être pertinente mais il est possible que le vent ait posé problème. Dernier point, un tracé légèrement décalé de l'actuel avait l'avantage d'éviter d'attendre les travaux de déconstruction pour entamer les travaux de la nouvelle remontée, cependant cela aurait obliger à réaliser une nouvelle trouée dans la forêt. Chose qui aurait pu mettre à mal le projet au niveau de l'environnement avec le risque que celui-ci soit attaqué plus fortement. Même au niveau visuel, la reprise de la trouée actuelle est plus pertinente car cela évitera de devoir attendre des dizaines d'années avant que l'ancienne trouée ne disparaisse. Avec un peu de chance, le dossier qui sera déposé pour avoir l'accord de réaliser cette nouvelle remontée nous donnera plus de détail sur les autres options et les raisons qui ont poussé à les rejeter.
  7. L'avenir de la Sétaz est fixé en ce début d'année 2023. Il s'agira d'une télécabine débrayable 10 places sur le tracé actuel de bout en bout, dont la mise en service est planifiée pour décembre 2024. Voici le descriptif mis à jour : https://www.mairie-valloire.fr/InfoliveDocuments/22-11-131_construction_de_la_nouvelle_telecabine_de_la_setaz___instauration_de_servitudes_loi_montagne.pdf Et le nouveau calendrier prévisionnel : Pas de grande révolution finalement, mais on apprend dans le récent Colporteur qu'avant de retenir l'actuel, pas moins de cinq autres tracés ont été étudiés, puisqu'ils n'ont pas seulement hésité sur l'emplacement de la gare amont (3 implantations possibles), mais aussi sur celui de la gare aval : un départ sur la grande avenue a été envisagé, très probablement en face du cinéma, là où siégeait jadis le téléski de Saint-Pierre. L'espace libéré par la disparation des annexes de la gare amont abritant les ateliers mécaniques serait utilisé pour créer un espace "Grands débutants", additionnel à l'actuel tapis. Toutes les informations ici : https://www.mairie-valloire.fr/InfoliveDocuments/le_colporteur_dec2023_ld.pdfu
  8. Oui, c'est la tyrolienne. Une tyrolienne innovante car elle utilisera une technologie toute nouvelle, testée en conditions réelles uniquement en Cerdagne jusque ici, les chariots motorisés et électroniques "Ziptronik" dont les propriétés et possibilités sont les suivantes, d'après leur site : Chariot motorisé Remontée automatique (au point de départ) Détection de positon Visée au but Passage de pylônes intermédiaire Régulation de la vitesse Freinage de fin de course Pilotage à distance Transport de matériel Longueur : De 600 à 1500m Pente : De 15 à 50 % Ø Câble : 13mm à 22mm Vitesses max. (Montée & Descente) M : 80 km/h – D : 120 km/h Autonomie : 100 cycles à 35% de pente Poids utilisateur : 40 à 120 kg Taille utilisateur : 1,30 à 2 m. Distance/temps maintenances 6 000 km OU 1 an Vent : 30 km/h max. Étanchéité : Mécanique IP54 Électronique IP66 Température : -10 °C +40 °C (température basse pas très basse...) Certifications : EN 15567-17109 DM 2006/42/CE Démonstration avec un prototype : https://www.facebook.com/watch/?v=705609150787572 Source : https://actu.fr/occitanie/perpignan_66136/cette-innovation-creee-dans-les-pyrenees-pourrait-bien-revolutionner-les-parcs-a-tyroliennes_55074152.html Maintenant à voir la fiabilité à l'usage et dans le temps. J'ajoute les exigences générales initiales de la SEM dans l'appel d'offres (remporté par la société Indianaventures basée en Haute-Savoie) :
  9. Bon, à confirmer, mais je crois qu'il va falloir attendre au moins 2024. La raison est que le préalable au remplacement de la télécabine est la construction de garages / ateliers pour la SEM dans le hameau des Granges (donc hors domaine skiable), à l'emplacement même d'un des pylônes de ligne haute-tension démontée récemment. Ce nouveau bâtiment doit remplacer les ateliers (et créer des garages à dameuses, actuellement inexistants) actuellement situés dans les parties annexes de la G2 Sétaz, qui vont être démolies avec le reste. Donc c'est simple, il faut que le nouveau bâtiment des Granges soit achevé avant de démolir l'autre, supposant qu'ils ne vont pas tenter de faire les deux opérations le même été. Le remplacement était prévu pour 2022, ça ne s'est pas fait, rien n'est construit, et c'était impossible en raison de la présence du pylône électrique. Le projet est au stade des réunions publiques, houleuses car il existe une opposition dans le hameau. Le remplacement de la télécabine l'année prochaine paraît donc improbable.
  10. J'ai trouvé la réponse pour Crazy Rocket, dans le dossier de presse. C'est pire que ce que je pensais, en plus d'être en anglais, le nom n'a pas le moindre rapport avec la thématique, les métiers typiques du domaine skiable : Sinon je vois qu'ils ne communiquent pas sur la tyrolienne, ni ailleurs sur le site. Ils attendent peut-être l'homologation finale, par prudence.
  11. Pour Epilobes le passage en piste bleue doit être dû aux derniers virages de la piste, après la jonction avec Eglantiers. Quand c'est glacé c'est bien compliqué pour des débutants, pentu, étroit et "bombé" (en creux au milieu). Je me demande toujours par où passe le final alternatif sur Choucas. Comme elle n'a pas ouvert la saison dernière, pas moyen de voir le passage matérialisé par des piquets, et en y allant je n'ai pas compris par où ça passerait.
  12. Oui effectivement. Et ils indiquent maintenant les tunnels skiables avec un nouveau pictogramme, qui sont au nombre de trois sur le plan (Lutins, Chardons à 1800, et le nouveau au croisement Escargot / Crazy Rocket), ils ont oublié celui des Selles.
  13. Il y a aussi la piste Epilobes qui est passé de verte à bleue.
  14. Plan des pistes - Saison 2022 / 2023 Nouveautés : - Montissot indiqué comme télésiège à double-sens - Piste bleue ludique "Crazy Rocket". Qu'est-ce que c'est exactement? On ne sait pas. Vu le nom, cela doit être une piste de vitesse, ou alors une piste avec bosses pour décoller, ou les deux, mais leurs noms à la con en anglais pour faire moderne et branché, qu'une partie de la clientèle française ne sait même pas traduire, ne sont pas toujours très intuitifs. - Ancolie renommée en Gélinotte. Je suppose que c'est une erreur, puisque Gélinotte était la piste bleue non loin de là qui reliait l'arrivée du TSF Montissot à Colérieux, et qui n'existe plus maintenant. - Nouvelle tyrolienne absente sur le plan, bien que les travaux soient en cours.
  15. Savez-vous si les travaux en cours au sommet du C du Q concernent la tyroliènne?
  16. Merci pour cette réponse détaillée 😉
  17. Mouais, même pas je pense. La procédure d'autorisation est à peu de choses près la même pour les UTNS et UTNL. La présence ou non dans le Scot est la seule différence mais après ça ne change pas beaucoup. Il y a ce document qui explique les différences : https://www.cerema.fr/system/files/documents/2019/05/fiche_3_scot_et_montagne_mai2019.pdf Et puis actuellement l'emprise prévue n'est pas dans le PLU de Valloire, retirée avant approbation l'année dernière. Actuellement, l'extension est programmée sous la forme d'une "réflexion". Donc ils vont devoir modifier de nombreuses pièces du PLU (études et diagnostics au niveau général, PADD, OAP supplémentaire, modification du règlement graphique, etc...) pour intégrer la planification du projet sous sa nouvelle forme pour pouvoir lancer la procédure d'autorisation UTN (avec l'enquête environnementale qui s'en suit). Voir par exemple le règlement graphique qu'il faudra modifier (passage de la zone de Ap (agricole) à Aps (agricole et ski)) : https://www.geoportail-urbanisme.gouv.fr/map/#tile=1&lon=6.465693283088402&lat=45.137050124215676&zoom=13&mlon=6.474352&mlat=45.137745 Viendra les recours en justice habituels, la ou les enquêtes publiques, etc... Bref, ce n'est pas simple.
  18. Cela simplifiera peut-être le projet.
  19. La révision à la baisse du projet (passage de deux à une remontée) change la procédure administrative : l'UTN structurante est supprimée du Scot Maurienne car l'emprise d'extension est désormais inférieure à 100 Ha (contre 300 initialement), seuil minimal requérant la procédure de l'UTNS. http://www.maurienne.fr/pdf/recueil-des-actes/arretes/A05072022.pdf Cela ne veut pas dire qu'il n'y a plus de procédure UTN, le projet passe simplement dans la catégorie soumise à une UTN locale (extension de 10 à 100 hectares, nouvelle remontée), qui ne dépasse pas le PLU de la commune.
  20. Ils n'ont même pas pris la peine d'attendre : le Syndicat du Pays de Maurienne a retiré l'UTN du Scot Maurienne en juillet dernier, entérinant le second abandon définitif : http://www.maurienne.fr/pdf/recueil-des-actes/arretes/A05072022.pdf Communiqué de la FFCAM (à l'origine du recours au tribunal administratif en 2020) : https://www.ffcam.fr/abandon-du-projet-croix-du-sud.html Article : https://www.montagnes-magazine.com/actus-croix-sud-abandon-projet-liaison-entre-valfrejus-valmeinier 20 minutes le trajet, pas mal
  21. Bonsoir à tous, à priori, c'est fait... https://www.ledauphine.com/economie/2022/10/06/au-sommet-du-galiber-les-pylones-electriques-demontes Même France Inter en a parlé le 11 octobre dernier... https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/grand-angle ... enfin presque, pour le reportage, ils se sont arrêtés "à l'étranger" de l'autre coté du Galibier... 🤣 En tous les cas, sur la webcam de Poingt Ravier, on ne les voit plus...
  22. Visiblement en regardant la webcam du Galibier, les pylônes coté Valloire au-dessus de la grange du Galibier ont été démontés vers le 20 septembre. Pour les autres cela devrait suivre....J'ai hâte de voir Valloire sans ces Pylônes.
  23. bonjour à tous, savez vous si les travaux de démontage des pylones ont commencés sur valloire? merci
  24. Le marché a été attribué cette fois-ci. Cette tyrolienne devrait donc se concrétiser.
  25. Il y a donc actuellement pas moins de trois projets de retenues collinaires, justifiés par les besoins de produire massivement de la neige dans un temps limité tout en limitant les prises dans les cours d'eau en saison froide, donc de réduire l'incidence des aléas climatiques sur la production, ces contraintes étant bien sûr liées à l'évolution climatique actuelle et constatée chaque année. L'ampleur des travaux pour cette décennie vaut bien un sujet dédié plutôt que le sujet général fourre-tout.
  26. Valmeinier : À suivre, aucune nouvelle avancée connue pour l'instant.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...