Jump to content
Sign in to follow this  
fred

Article de l'Auto-Journal au sujet de Valloire

Rate this topic

Recommended Posts

Super l'article. A l'époque ils ne machaient pas leurs mots, pas question d'épargner la station.

 

Incroyable ! l'état d'esprit des Valloirins était déjà le même il y a 40 ans. Les touristes , ils peuvent venir mais ils devront s'adapter au rythme du village. Tout le charme et les inconvenients de Valloire. :huh:

 

C'est bon de se replacer en 1966 pour voir tous les progrès accomplis, avec un petit sourire :) pour les problèmes qui sont toujours les mêmes . Y a de l'espoir!

 

RDV en 2040!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr qu'à l'époque ils pouvaient critiquer sans être taxés de politiquement incorrect: le tourisme n'avait l'importance de maintenant.

 

Bon je vais me lire tout ça ;) en détail...

 

Bon voilà c'est lu:

 

je me suis attardé sur auto_journal_encart_piste:

- le mot croupe est visiblement à la mode à l'époque...

- j'adore le cours 4 audacieux

- glace et encore glace: effectivement à l'époque sans dameuse, ça devait être autre chose, le matériel aussi d'ailleurs

 

sur auto_journal_plan_piste:

le plan est rigolo: remarquez l'absence de petites maisons entre le centre et les Verneys...

le indifférence pour le tourisme... ça tue :)

 

sur le texte_1:

Les télébennes et télésièges... font figure d'engins préhistoriques. Non couverts ils exposent le skieur aux intempéries ; non débrayables, ils effrayent facilement le promeneur qui redoute, parfois à juste titre l'accès et la sortie de l'appareil Wouaw, ça parlait déjà bubulles et TSD6 à l'époque... vachement précurseur le journaliste :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui la liberté de ton était plus grande compte tenu du fait que les impacts étaient moins importants. Du moins, on n'imaginait peut-être pas à l'époque, à quel point le tourisme allait prendre de l'importance et devenir la principale source de revenus de certaines régions de montagne.

 

Et j'aime beaucoup la photo légendée : Valloire, le village qui ne veut plus grandir :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet article est génial :huh: un grand merci à Valloirin de nous l'avoir transmis :)

 

On peiut remarquer que le service des pistes a bien changé :D le travail d'entretien des pistes n'est plus du tout un sujet de critique :D

 

la photo du TSF1 Sétaz 2 est super , quel télésiège quand même, très folklo :) ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 40 ans : Piste de la Setaz: "descente rapide coupée par des goulets... pentes marquées et très bosselées". :huh:

 

C'est juste ce qu'on demandait dans un autre topic!

 

Comme quoi l'impression de niveler pas le bas n'est pas une simple vue de l'esprit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Notez bien les prix des forfaits 100 f les 7 jours en haute saison, ça fait 15 € et encore depuis 1966, le franc a été dévalué. Je ne parle même pas du prix des conso et des prix en boîtes.

D'ailleurs notez la conscience proffessionnele des journaliste qui on essyé scrupuleusement tous les resto, tous les hôtels et toutes les boîtes. Et c'est marrant il y avait plus de boîte de nuit en ce temps.

Je n'ai pas connu le Mamouth club avec la sangria étrange mais avec le décor grotte oui. Ah ouais le Mamouth c'est l'actuel boîte "le Village", et le Slalom c'est l'actuelle Odyssée, notez qu'en ce temps là (ou le batiment est très laid) la boîte état à l'emplacement du Mast rock Café.

 

Ah ouais y pas des anciens ici qui ont connu Valloire en 66 ? (au hasard Ours ou Danielo) Enfin d'après ma mère, même si les journalistes sont dur il n'avaient pas entièrement tord. Mais quand mêm c'était des gars assez exigeant et surtout qui qui voualit surtout du moderne comme on en faisait à l'époque (Les Arcs, les Menuires) alors Valloire faisait quand même assez roots ( A propos de roots c'était la grande époque du Crey Rond le top du roots et dommage les journalistes n'ont pas pu y aller).

De mêm mon cousin qui s'ne souvient m'a confirmé que cet article avait été assez mal ressenti à l'époque et qu'il avait "fait du mal" à la station.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah ouais y pas des anciens ici qui ont connu Valloire en 66 ? (au hasard Ours ou Danielo)

Bin si, justement, c'est l'année où je suis venu à Valloire la 1ère fois. 2 ans plus tard, je passais l'hiver comme zicos à la Bergerie, qui devait être tenue par le Papa de Luc Besson, le grand cinéaste... La Bergerie était à la place de l'hôtel des Carettes, le Bon Acceuil au dessus de La Grange de Thelcide.

A cette époque, je fréquentais aussi La Féclaz, au dessus de Chambéry. C'était "Roots" pareil comme dit la Belle Gaufre. Un ou 2 ans après, les promoteurs farcissaient la Tarentaise de béton, avec des stations de 40 000 lits, et Valloire ou La Féclaz passaient une période plus difficile...

P*rée! La neige devant la chapelle de Tigny!!!!!!!

Le chauffeur de cars sympa, c'était Elie Michelland et son bonnet rouge, qui est toujours là aujourd'hui...

Ce qu'explique le journaliste, c'est que le slalom, pour la drague c'était le top: il avait totalement raison!!! Mes potes zicos et moi, on y était tous les soirs... Jamais bredouille! Jamais!

Share this post


Link to post
Share on other sites
alors Valloire faisait quand même assez roots ( A propos de roots c'était la grande époque du Crey Rond le top du roots et dommage les journalistes n'ont pas pu y aller).

Dommage effectivement mais cela aurait-il changé leur vision du domaine skiable de l'époque ? Le fait que ça soit bien large permettait peut-être d'éviter plus facilement des passages verglacés ou trop bosselés, chose moins aisée à la Setaz du moins dans sa partie basse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'vais p'tet être HS....tant pis, j'la pose quand même ma (mes) question(s) :huh:

 

 

Donc, en 66 le Crey du quart n'était pas équipé.....il a été équipé quand????

 

je suis venue pour la première fois à Valloire en décembre 78 et il me semble qu'il était équipé à cette époque là....mais j'ai entendu dire qu'il y avait 2 régies différentes qui géraient de façon indépendante la Sétaz et le Crey du quart durant une certaine période....ça devait pas être simple!!!

 

Est ce que l'info est exacte??

Est ce que des "anciens" pourraient m'en dire plus la dessus....siou plait.... :)

 

 

 

Pour en revenir au sujet.....merci d'avoir mis à dispo ces docu d'archives.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après avoir rencontré Valloiriin de w-e,tout d'abord bravo à lui et à sa maman d'avoir publié ces articles presque d'archives,1966,.Je va ds l'auto journal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à Valloirin(rencontré ce w-e) et à sa maman d'avoir mis sur le site cet article "d'archives".

Je vais essayer de m'exprimer en français,ne connaissant ni le verlan,ni le volapük,ces étranges dialectes.

Je faisais en 65-66 un stage chez un photographe patenté bien connu à Valloire,dont,par devoir de réserve,je tairai le nom!C'est sûr que 40 ans après,la vision des choses n'est plus la même,le ski a toujours été un sport accessible aux classes aisées,même si effectivement il y a toujours eu à Valloire des structures à même d'accueillir des classes de neige,des maisons familiales,des comités d'entreprise que l'on ne voit pas forcémént à Courchevel ou à Megève.

A titre indicatif,mon père me l'a rapporté,qui a fait arrêter le Paris-Rome en 1936 en gare de St Michel, à l'époque du Front Populaire et des congés payés? C'est Pierre COT,ministre de l'armée de l'Air,originaire de Chambéry,pour que ses aviateurs puissent venir skier à Valloire(pour préciser,son fils Jean-Pierre COT,a été ministre de la coopération ds le 1er gouvernement Mauroy).

Que m'inspire cet article:beaucoup d'hotels en tant que tels ont été recyclés,Sétaz,Dahu,Touring,Valoria,Bon Accueil(à ce propos,pour ce dernier,jambon de régime le soir d'après le journaliste,je ne m'en souviens pas,c'était sûrement le Carême,pour l'avoir bien connu,et pour cause,on n'y mangeait plutôt pas mal).

Quant à l'indifférence pour le tourisme,il est clair que les habitants qui en vivaient,les commerçants,les moniteurs et le personnel des RM se sentaient impliqués,donc raccouci journalistique.

Quid encore:télébennes,engins préhistoriques, quelle joie de courir après et d'accrocher la chaîne pour s'asseoir dessus,et en plus ça ne tombait jamais en panne...Bar Thimel,mangez sur la terrasse par beau temps, évidemment si c'est la tempête,on rentre,et là, la cata,ça ressemble à un réfectoire,quelle infamie,il n'y avait pas mieux que ces restaus d'altitude,plancher et portes grinçantes,avec une convivialité qui n'existe plus aujourd'hui, un charme indéfinissable.

Dernier pôle d'intérêt:le médecin était basé à l'actuel office de tourisme,avec au rez de chaussée une pro-pharmacie,alors forcément images d'époque;traction avant,DS,Aronde Simca,Renault Frégate et Prairie,Peugeot 203 et 403 et évidemment 2 CV,j'en ai une.

Ours,quand tu précises Zicos,pourrais-tu traduire? Merci d'avance aux téméraires lecteurs assidus....

 

Post aéré par Ours a grands coups de retour de chariot. Aucune autre modification au texte de Danielo...

Edited by ours polaire valloire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cette prose d'autrefois qui nous plonge dans l'ambiance de cette époque méconnue d'un certain nombre d'entre nous.

 

Pourrais-tu aérer ton post avec des retours chariots pour en faciliter la lecture ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quid encore:télébennes,engins préhistoriques, quelle joie de courir après et d'accrocher la chaîne pour s'asseoir dessus

:rolleyes: m'en parle pas !! c'était extraordinaire ces télébennes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui se souvient encore de l'intérieur du restaurant de l'Ours

 

Je ne m'en souvient pas, mais je connais quelqu'un qui voue un culte éternel à ce resto.

Mais sinon je me souviens du resto "Le Choucas" juste au dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a pas mal de choses drôles dans ces articles! en vrac :

 

- l'arrêt à midi des remontées mécaniques! :rolleyes:

- le patron fatigué qui ne prépare plus de repas......

- la super-station de Bonnenuit!!! ;)

- les couples qui jouent à "bisons-nous" et la sangria étrange du Mammouth

- le quart d'eau minérale à 3F50 du Slalom, bâtiment d'extérieur très laid! (quelle drole d'idée d'aller au Dancing pour boire un quart d'eau minérale et manger une crêpe aux myrtilles! :fu: )

 

Et bien sûr le ton général de l'article, pour le moins.............caustique! :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
quelle drole d'idée d'aller au Dancing pour [...] manger une crêpe aux myrtilles! :rolleyes: )

Parce qu'ils ne faisaient pas de crêpes au suc' ! ;)

 

Je me souviens très bien, au début des années 80, quand j'allais boire un chocolat chaud à la terrasse du "bar" qui se trouvait sur le base de la rouge de la Sétaz, juste en-dessous du croisement avec la verte

barsetaz.gif

 

C'était pour le moins ... rustique :fu: mais vraiment pittoresque :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je me souviens aussi de "la Bergerie", où j'ai joué du blues en 1968 je crois, une partie de l'hiver...

Un beau petit chalet tout en bois, avec des petites fenêtres et des volets peints, une cheminée (sissi!), un plancher de dancing au milieu, et des tables et des chaises, et des poufs en mousse plastique de très bon goût! :rolleyes:

Régulièrement, ils se faisaient forcer une fenètre, et des mecs arrivaient à squatter et à piccoler une ou deux bouteilles, et fallait changer un carreau... Yavait jamais le plein de clients, mais çà marchait bien...

Ahhh ouais, et puis il y avait un photographe qui passait prendre des photos de couples qui s'aimaient, ou de copains en virée...

Comment il s'appelait, ce photographe, déjà?

Ca me revient! Bernard Grange! Je sais pas ce qu'il est devenu depuis... Si?

 

Putain, çà me fout la larme à l'oeuil, ces souvenirs... J'avais 20 piges...

 

Ahhh ouais, yavait une sono démoniaque! notez bien:

-2 platines tourne disque Dual grand public...

-1 ampli 2 X 100 watts stéréo à transistors! Un must!

-2 enceintes Dual de salon de 50 cm de haut sans distorsion à moins de 50 watts...

 

On pouvait commander les ginto sans crier au barman...

 

Et puis yavait une scène de 4 M2, où, quand on avait monté la batterie, les autres musiciens devaient descendre dans la salle pour trouver de la place...

 

Purée, kaisse qu'on s'est marré à la Bergerie..... On avait 20 ans, et toutes nos dents, et tous nos cheveux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...