Jump to content
Sign in to follow this  
scratcher

Le Patois sur Valloire

Rate this topic

Recommended Posts

Continuation de la chronique :

 

l'ugnou : l'oignon

mezillé : manger

les tiffer' en parbelia : les pattates à l'eau

la mailleson : la maison

l'obro : l'arbre

le galta : le grenier

le seur : la grange

Share this post


Link to post
Share on other sites
comme racine, ça doit être du franco provençal, non ? :)

Effectivement, la langue savoyarde fait partie du domaine linguistique appelé le franco-provençal, qui touche la France, la Suisse et l'Italie. Reconnu officiellement comme une langue et non plus seulement comme un patois.

Chaque commune à son parler propre, surtout en zone montagneuse, du fait de l'isolement des vallées.

 

Un petit conseil pour ne pas passer pour un parigot : Le "az" terminant un mot ne se prononcent pas. Ainsi, quand vous parlez de la station d'Hirmentaz, dites : "Je vais skier à Hirmente". Et si vous partez en randonnée, dites "je vais grimper sur le rocher de la Motte" (et non la Mottaz).

De même, on ne pronoce pas le X final. (exemple : le Saix, se prononce : "Sé", et Chamonix se prononce Chamoni). D'ailleurs pour ce dernier, c'est vrai qu'à Paris presque tout le monde prononce Chamonixxxx).

 

Voci quelques mots et expressions savoyard (parus dans les aventures de Fanfoué "Le reblochon qui tue").

 

arvi : au revoir

bal êso : bien content

bobet : idiot

boerler : pousser des hurlements

borotter : radoter

bosso : tonneau

bonjhèr : bonjour

bouna né : bonsoir

coffe : sale, cochon

faire des gnôgnes : faire des manières

epoulailler : effrayer

gringe ou grinche : en colère, faché

infan : enfant

matafan : grosse crèpe

marci bin : merci beaucoup

na : neige

nyon : personne

rasta : scie

salla : chaise

shamo : chamois

tena :cuve

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'st du franco provençal avec des accents un peu british qui viennent de je ne sais où.

 

Par contre pour les terminaison en "Z" ou "AZ", je connais plusieurs version pas très convaincantes. Mais il y en a une qui est plus drôle que les autres. A la Révolution, les pays de Savoie étant annexés à la France, les fonctionnaires républicains ont entrepris un recencement. Et comme il y avait beaucoup d'homonymes, certains on vu leur nom prolonger de "AZ", ça a marché aussi pour des noms de lieu.

 

Pourquoi pas mais bon, il doit exister des études historiques sur le sujet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'st du franco provençal avec des accents un peu british qui viennent de je ne sais où.

:) ca serait pas le côté un peu snobinard des valloirins ??? :) :blink: :mmdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'st du franco provençal avec des accents un peu british qui viennent de je ne sais où.

:) ca serait pas le côté un peu snobinard des valloirins ??? :) :blink: :mmdr:

jmen ais bientot sortir lpatois albannio mélanger valloire t'y va voir :) :mmdr:

Share this post


Link to post
Share on other sites
ca serait pas le côté un peu snobinard des valloirins ???
Si tu veux mais quand le dis "le chien" "le thin" et bien c'est la même pronociation que "the" en anglais de même que "zarin", la poule

Evidement ça ne se vois pas à l'écrit, mais interroge mon père la prchaine fois que tu le croise ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

en faisant une émission sur le patois, j'avais dit ( plus ou moins, en phonétique):

 

bonzor à touy,

 

vozété lo biènveno dien lé magazina dé la montagna.

 

...Ou quelque chose comme ça ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
DAKTARIUS: Voci quelques mots et expressions savoyard (parus dans les aventures de Fanfoué "Le reblochon qui tue").

Effectivement, Daktarius, les mots de patois ou de langue savoyarde que tu nous indiques, sont parfaitement justes, en savoyard...

Mais le "patois valloirin" est très différend...

Le patois de Daktarius se parle à St Michel, Chambéry, Rumilly, Morzine, Abondance etc...

Les patois de Valloire, Valmeinier ou des Arvans sont très différends... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ainsi, quand vous parlez de la station d'Hirmentaz, dites : "Je vais skier à Hirmente". Et si vous partez en randonnée, dites "je vais grimper sur le rocher de la Motte" (et non la Mottaz).

 

Voci quelques mots et expressions savoyard (parus dans les aventures de Fanfoué "Le reblochon qui tue").

Houla, daktarius, tu connais Hirmente et Fanfoué, tu serais pas de bellevaux ou de la Vallée verte par hasard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Houla, daktarius, tu connais Hirmente et Fanfoué, tu serais pas de bellevaux ou de la Vallée verte par hasard

Malheureusement non, je ne suis pas de ce coin. Mais j'ai déjà passé des vacances dans le Chablais, d'où ma connaissance de Fanfoué.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Daktarius: Quelle est la raison de cette différence de patois entre Valloire et Saint-Michel ?

la proximité avec la France ?

Pourqoi des langues sont elles différentes?

Peut être que les vallées de Valloire, les Arvans ou autres, étaient plus isolées et que les habitants n'avaient éssentiellement des relations qu'entre eux...

Imagines que: Valloire, Les Verneys, Valmeinier et Albanette ne parlaient pas le même patois! Je pense que c'est l'isolement, à l'époque...

Qu'est ce que tu en dis, Valloirin?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben je ne suis pas linguiste mais je penche pour l'hypothèse suivante :

Au début du peuplement des vallées, les tributs devait parler un langage assez commun. Il devait avoir des racine commune au latin et aux langues barbares.

après, avec le moyen age, les villages ont du vivre en autarcie complète pendant 2 ou 3 siècles. Ce temps a suffit je pense pour chaqe village se forge une langue propre. Comme il n' y avait pas d'écrit, chaque patois a pu évoluer librement indépendement des autres.

Pour les affaires administratives, c'est le latin qui a été utilisé pendant tout le moyen age. Puis à partir du 18ème et de la révolution, le français a supplanté le latin comme langue écrite et c'est imposé dans les échanges commerciaux entre les vallées. Et ces échanges avaient lieu à St Michel ou a St Jean, des grandes villes por l'époque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, je reprends ma chronique avec des expression adaptés à la saison :

 

La ninh thète tu lu zar et la nuete : la neige tombe tout le jour et la nuit

(Apparement il y a des déclinaison j'ai écrit dans un précédent poste que la neige se dit : la noh, mais là au nominatif ça donne la ninh, j'ai fait répété plusieurs fois mon père.)

 

éh sciyé : c'est la tempête

éh moidé sciyé : ca va (être) la tempête

(noter la tournure sciyé c'est un verbe. J'ai demandé à mon père s'il n'avait pas plusieurs mots pour qualifier la neige en fonction de son état neige fraîche, galcé, un peu comme les inuits, ils n'ont pas par contre pour la tempête la tournure gramiticale est personelle)

 

éh plouate : il pleut

la plouate : la pluie

éh moidé trouvo : ça va (être) l'orage

éh moidé grelo: ça va (être) la grêle

Y fé frète : il fait froid

 

Lu canon a ninh : le canon à neige

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cooooooooooooooool !! :fu: On va pouvoir enrichir le lexique et se faire passer pour des valloirins à Noël :fu: ... ;) :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...