Jump to content
Sign in to follow this  
fred

Défenseurs du Loup

Rate this topic

Recommended Posts

Je pense que tu as bien fait de faire une émission sur le sujet car c'est intéressant et il faut confronter les points de vue et les arguments.

C'est comme ça qu'on fait des émissions intéressantes parce que je suis persuadé que nombre d'entre nous voyent le sujet d'un peu loin n'étant pas concerné en premier lieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais vous serez surement frustrés, 26 minutes c'est court.

 

 

Et ce qu'il y a de drôle c'est que avant même la diffusion, le débat aura déjà eu lieu sur CBV ! Si c'est pas de l'avant première, ça... :fu:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense que tu as bien fait de faire une émission sur le sujet car c'est intéressant et il faut confronter les points de vue et les arguments.

certes, mais cette émission n'est pas une tribune avec des pours et des contres, elles donne le résultat du travail d'enquête de deux spécialistes de la bête et du pastoralisme, et elle tire le bilan de 13 ans de présence du loup dans le Mercantour, avec berger et parc national.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mais tu sais je n'ai jamais douté de ton professionalisme et objectivité. Mais ma provocation t'a forcé à lever un coin du voile sur cette émission, ce qui nous donnera encore plus l'envie de la regarder :lol: :( :blink: :lol: .

 

Je suis sûr que ce sera mieux que les reportages du JT classique. Ces reprotages sont tous formatés de cette manière :

"nouvelles attaque de loup dans les alpes 500 brebis tuées en deux heures cette nuit dans le massif de la Foune ..." image, commentaires, détail macabres.

 

Passe ensuite l'agriculteur durement éprouvé, (séquence émotion) "C'est horrible quest ce que je vais devenir", puis le responsable FNSEA local (séquence action) "faut flinguer tous les loups ça peut pas durer" un responsable FNSEA régional ou nation (séquence revendication) "Les agriculteurs sont exangues le gouvernement doit prendre des mesures énergiques contre le loup"

 

Puis un responsable d'assoc environemental qui a 5 secondes pour dire que le louup est un animal protégé et qu'il fait partie de la bio diversité.

Cloture sur une image de loup (prise entre chien et loup :lol: :lol: :fu: :fu: sisi j'en suis fier) et le rappel du bilan des brebis mortes toute causes confondues. Bref aucune analyse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais vous êtes fous !!! Je m'absente quelques heures et j'ai l'Iliade ET l'Odyssée à lire en rentrant ... :fu: :fu: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prof aurait dit l'Illiade...

L'émission de Guillaume va faire le plein, et probablement le plein de passions des 2 côtés... Je voudrais pas être au standard de FR3 ce Samedi là!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part je trouve ce débat très constructif et j'admire les commentaires de chacun.

 

Bien évidemment (désolé par avance pour le psychologie à 2 balles), la vérité est un peu entre les deux :fu: , mais en tout cas ce débat prouve la passion et l'intérêt que la nature et toutes ses composantes peuvent déclencher.

 

Il est bien sûr impossible d'arriver à une conclusion ferme et définitive. Comme vous l'avez tous souligné, avant de tirer une quelconque conclusion il faudrait au départ s'accorder sur un sujet ... Ici, nous parlons du Loup. En général. Mais il y aurait des dizaines de sujets précis à développer :

 

- faut-il préserver le modèle pastoral ?

- la montagne et son mode vie peuvent-ils rester ce qu'ils sont ou doivent-ils subir inéluctablement les modifications du "monde moderne" pour perdurer ?

- le loup est-il indispensable à l'équilibre naturel de la faune montagnarde ?

- faut-il "réformer" l'élevage en montagne ?

- doit-on faire le deuil du pastoralisme, au profit de l'évolution naturelle ?

- l'évolution du monde du travail, avec ses laissés pour compte, ne doit-elle toucher que les "villes" ?

- l'adaptation des modèles de vie citadins à la montagne est-elle possible ? (réduction du temps de travail, utilisation d'outil de travail modernes, recherche incessante de la productivité) ? L'économie de marché doit-elle s'arrêter au pied des montagnes pour y préserver la vie telle qu'elle existe depuis des décennies ?

- ...

 

J'aurais aussi une question de pure fiction : que serait-il advenu si l'homme n'était pas intervenu dans l'évolution de la présence du Loup (disparition, puis réintroduction) ?

 

Certaines de ces questions nous ramènent un peu à d'autres sujet développés ici (TVQ, intensification de la mécanisation des montagnes, évolution des mentalités inter-générationnelles, ...) et dans les émissions de G :fu:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les éleveurs ont qu'à se bouger le cul au lieu de laisser les troupeaux sans surveillance: des moutons à 2800m en juillet 2004 à la Chible tu trouves ça normal ????

:fu: J'oubliais: OUI.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par ailleurs, de nombreuses voix s'élèvent pour dire que les bergers n'ont qu'à faire leur travail, surveiller mieux et rentrer leurs bêtes. Peut-être. Encore faut-il que le type de pâturage le permette. Dans le Mercantour, les alpages, très élevés, sont à 4 heures de 4X4...

Oh les pauvres, ils ont pas leur petit 4x4... pfff, de nos jours les gens ne veulent plus faire d'effort, c'est malheureux... attachés à leur petit confort.

 

:fu: Deux fois 4 heures de 44 = 8 heures de transport par jour, plus le temps de soigner les betes, le temps de les rassembler pour ça: pour sûr: il sera plus simple de lesd parquer en bas et de les nourrir aux farines animales, sinon faudra rallonger les jours pour qu'ils puissent travailler 20 h sur 24...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ton reportage justement, as-tu regardé en arrière, 30, 50 ans pour voir si on parlait autant du loup que maintenant ? Comment ils s'y prenaient à l'époque ?

A cette époque le loup avait disparu depuis longtemps. On en parlait donc pas. Les moutons et les bergers vivaient tranquillement en montagne.

 

Avant, quand il y avait le loup, on ne parlait que de ça. Il n'y avait pas de subvention et un mouton mort c'était le capital d'une famille entamé. Et c'était le principal objet de terreur des paysans, d'où les contes et légendes. L'église en avait même fait un instrument de pouvoir ( comme toujours, elle n'en rate pas une) en "diabolisant" le loup pour mieux remplir les églises. En utilisant la terreur, elle pouvait asseoir son pouvoir et le Roi aussi, en envoyant ses armées en battue contre les loups, en retirait un prestige immense auprès des populations.

 

Mais ce n'est pas le loup en tant qu'animal qui faisait peur. Une histoire vraie et historique:

 

une gamine avait disparu pendant 15 jours. elle gardait son troupeau. Il y eut une attaque de loup. Les villageois craignaient que le loup l'ait bouffée. En fait, cette gamine avait poursuivi le loup pour le rosser...Et s'était perdue. Preuve que le loup ne faisait pas peur autrefois: c'était les conséquences de ses attaques qui terrorisaient les gens qui en crevaient de faim. Mais la gamine de 8 ans a poursuivi le loup...

 

Ce n'est que lorsque nos amis du clergé ont compris qu'en "diabolisant" l'animal, ils pouvaient récupérer cette peur, que le loup a commencé à terroriser les gens.

 

Le roi a donc décidé d'exterminer le loup, par la chasse, privilège des seigneurs qui, en protégeant les paysans, augmentaient là aussi leur prestige et leur pouvoir.

 

Le loup a donc disparu en france.

 

Au milieu des années 90, il est revenu dans le Mercantour par l'italie. Espèce protégée, il n'a pas été chassé et s'est donc reproduit sans problème. Il est arrivé a Valloire il y a deux ans. Il n'a jamais été réintroduit comme le lobby des bergers aime parfois à le faire croire. En tous cas: il est là...

 

Cette espèce n'est en RIEN le marqueur d'un écosystème en pleine santé: on peut trouver des loups vivant sur les décharges aux abords des villes. Il s'adapte aux plaines comme aux forets comme en montagne, aux espaces propres comme aux espaces pollués. Le lobby, cette fois, des écolos aime dire que le loup est synonyme "d'écosystème en pleine santé", et c'est faux aussi. Celà n'enlève rien aux qualités de cet animal exceptionnel mais arrêtons de fantasmer dessus.

 

Le loup est au sommet de la chaine alimentaire, s'il se trouve bien en montagne c'est qu'il a de quoi bouffer et s'étendre en raison d'une faible densité, mais demandez aux Ukrainiens si les loups, qui bouffent leurs poubelles dans les décharges de leurs villes, sont synonymes d'écosystème privilégié...

 

 

Enfin, sauf, autrefois, en cas de Rage ou de famine gravissime, le loup n'a jamais bouffé et ne bouffera jamais personne, contrairement là aussi à ce que disent certains bergers.

 

Ce débat est truffé de fantasmes de part et d'autre, et ce qu'on a éssayé -je dis bien essayé-, de faire, en 26 petites minutes: c'est de dépassionner le débat et de trier les faits des fantasmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce débat est truffé de fantasmes de part et d'autre

C'est un des points les plus importants. Et comme les peurs ancestrales restent gravées profondément, on n'est pas prêts de s'en débarrasser et donc de dépassionner le débat :fu:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà le G que j'aime, qui remet les pendules à l'heure, en éssayant de retrouver les faits, au milieu des passions et des fantasmes.

Ca, c'est du grand journalisme, et ton émission devrait faire un tabac.... :fu: :fu:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je crois en avoir deja parle dans un autre post mais pourquoi ne calquerions nous pas nos methode d elevages sur celles des espagnols et des italiens ou la cohabitation avec le loup se passe mieux qu en france?

je comprend le desarois de certain bergers mais je pense qu a notre epoque on peut toujours trouver une solution , puisque ca marche ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fred: les 2 doivent être de bon aloi. (c'est du grec traduit en français)

Voir ici

et ici

et enfin Le Larousse ici

 

Ceci dit, l'Ours nous annoncait un tabac, et je ne vois pas de post sur Cyber au sujet de cette émission sur le Grrwaf. Qui l'a vue, et nous ouvre un sujet?

Edited by Rolling-Stone

Share this post


Link to post
Share on other sites
je crois en avoir deja parle dans un autre post mais pourquoi ne calquerions nous pas nos methode d elevages sur celles des espagnols et des italiens ou la cohabitation avec le loup se passe mieux qu en france?

je comprend le desarois de certain bergers mais je pense qu a notre epoque on peut toujours trouver une solution , puisque ca marche ailleurs.

Abordes-tu cet aspect intéressant des choses dans ton émission ?

 

Ou bien est un argument non-politiquement correct ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en a beaucoup parlé off the records mais en 26 minutes on a pas le temps de développer cet aspect là, très intéressant. Mes interlocuteurs m'ont dit que, contrairement à cette idée communément admise, ça ne se passe pas beaucoup mieux de l'autre côté de la frontière, mais ils ont toujours eu des loups là bas. Donc, le "traumatisme" de son retour n'existe pas.

 

Eux me disent que quand on leur pose des questions, les italiens répondent "allez donc voir en France, là bas ça se passe bien..."

 

Perso, je crois aussi que la situation est moins tendue en face, mais je n'ai pas pu vérifier par moi même donc je m'abstiens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ou bien est un argument non-politiquement correct ?

Ca n'est pas politiquement correct de dire que le Loup n'est pas sacré, que le pastoralisme est en danger, que les bergers exagèrent les risques encourus par les humains, que cette bête est extraordinnaire avec une organisation sociale très développée, qu'il y en aura trop si on ne régule pas, que les bergers doivent s'adapter ce qu'ils ont déjà été obligés de faire dans le Mercantour avec un -relatif- succès, de poser la question du CHOIX de société et de l'image qu'on se fait d'une montagne vivante.

 

Si la question n'est pas abordée dans l'émission, comme beaucoup d'autres, c'est aussi par manque de temps... Et là aussi, devant la foule d'information et de discours qui durent des heures, il a fallu faire un choix...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c est vrai que 26 min c est court pour parler de ce vaste sujet. y a pas moyen de faire plus long dans une autre emmission? genre reportages ou un truc comme ca?

il me semble avoir vu il y a pas mal de temps deja , un reportage sur le loup en italie et en espagne.

en italie les troupeaux sont beaucoup plus petits que chez nous et le berger dort avec ses brebis, ce qui facilite la surveillance du troupeau.

en espagne l elevage se fait en plaine dans des enclos ce qui facilite grandement la surveillance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...