Jump to content
Sign in to follow this  
La belle gaufre

Grosse journée

Rate this topic

Recommended Posts

Le temps se dégage... dommage, j’aurais bien apprécié que le temps reste bouché afin de préserver les meilleurs secteurs jusqu’au lendemain... tant pis ! Nous faisons la première sous le TSF4 lac de la vieille en attendant l’ouverture du TSD6. Nous montons au sommet avec chateau ripaille, nous faisons une quasi première de l’aigle, je me fais un run d’anthologie à fond de 4 avec le maximum d’engagement (c’est quand j’arrive essouflé en bas) puis nous filons sur Plan Palais, un run à gauche des TK, je fais un jump sur une rupture dans la pente qui ramène à Plan Palais, je n’avais jamais envoyé autant, la réception est chaudasse, un arcosse à éviter en un quart de seconde... ouf, ça passe, je poursuis mon run à la même vitesse, je suis limite au niveau contrôle mais c’est aussi comme ça qu’on progresse.

 

Hummmm, il y a de la queue en bas because un des deux est à l’arrêt... après 2 minutes d’attente (de trop), nous décidons de bifurquer sur les drozes. Je prends quelques photos avant de s’engager puis je rejoins mon camarade. Je sens dès lors que ça va être un sacré run : il y a bien 30cm de profonde facile !

On voit encore les bosses de la noire mais ça passe... Je prends les devant et je m’arrête au tiers de la pente pour shooter mon comparse en mode rafale... les photos sont énormes...

 

Une première encore... et inédite pour moi !

Nous remontons et là on peut prendre le TK Combe... qui n’est pas ouvert mais qui va ouvrir d’ici 5mn (ils déneigent la ligne) alors que la queue de Plan Palais est immense... il y a d’ailleurs pas mal de monde qui remonte vers nous, ça fait très chateau-fort qui se fait asségier.

 

Nous arrivons au sommet de l’engin, la vue est superbe, hivernale à souhait.

Mon acolyte a une idée de génie : prendre praz violette que personne n’a emprunté avant nous... re-première, d’habitude je fais plutôt les bords de piste qui sont souvent en meilleur état, là je n’hésite pas : je ruine bien le spot à donf avec des virages sur l’arrière de la planche, l’avant étant largement relevé, la couche est importante, on ne touche nulle part, un de mes meilleurs runs de ma vie.

Je me prépare à shooter mon pote mais le pauvre se fait attendre... il arrive au ralenti les cheveux blanchis... aie aie aie, il s’est planté ! On remonte, direction TSD6, un peu de hp de promixité, puis 2 TSD6 encore avant de tenter... le secteur fermé, côté Colérieux : on prend le pipe naturel à gauche de la Rose puis hop les Mulots, on se rend vite compte que c’est miné, on ralenti mais trop tard, je prends une belle pierre sur l’arrière, c’est limite si le noyau n’est pas enfoncé (ouf !) je suis bon pour un rebouchage...

 

Je fais donc profil bas et je ne prends donc plus de plaisir avant de rejoindre les selles qui sont ouvertes !

Nous descendons par Campanule, nickel puis hop direction le sommet de la Setaz.

Une petite session shoot sur le hp de proximité du haut (le hp de Cascade craint, ça a du bien plaqué).

Nous passons ensuite par la cascade plus bas en hp avant que j’indique à mon camarade que les conneries ça suffit et que redescendre par le hp jusqu’à la neuvachette, c’est chaud niveau pierres !

A la place nous faisons les bords de pistes de Cascade, ça touche un peu mais moins et 2 nouvelles sessions shoot très sympathiques.

 

Tout ça fait qu’il est déjà 12h30, nous rentrons donc nous restaurer.

 

Nous repartons avec l’ami Valloirin pour un après-midi plutôt dégagé.

Nous commençons par le secteur Colérieux puisque c’est ouvert : un premier run sur la combe entre gerboise et primevère. Ca touche un peu sur les premiers mètres, on y va donc très molo. Direction le grand plateau, les meilleures pentes sont malheureusement bien minées et nous nous contentons des miettes, cela reste ma foi pas mal quand même. Je lâche mes compagnons de ride quand ils obliquent vers le TSF3 Colérieux, la queue étant formée un tantinet.

Je persiste donc sur le grand plateau. Personne n’a eu l’idée d’aller faire un tour sur le hp des Mérégers, là aussi ça doit craindre. Je finis l’aprem sur le TSD6. Ca caille sévère, malgré mes 4 couches, je claque des dents mais bon j’ai connu bien pire. Je rentre tranquillou par les Selles, je ne tente pas les Mérégers, échaudé par les Mulots.

Une Campanule pour finir et je me rends chez Fab pour porter la board à reboucher.

 

Grosse grosse journée.... c’était la journée de la semaine, c’est affolant la vitesse à laquelle le domaine est vite tracé.

IMG_2337.jpg

IMG_2564.jpg

IMG_2582.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o Chapeau ton reportage !

Tu n'as pas mis beaucoup de photos mais la façon dont tu racontes le "vécu" est suffisante ! :wacko:

 

Toute peine mérite salaire comme on dit... ;) :fu:

Edited by Clopinette

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...