Jump to content
Sign in to follow this  
scratcher

Rachat de ROSSIGNOL par QUICKSILVER !!!

ROSSIGNOL vient d'etre racheté par QUICKSILVER, vous en pensez quoi ???  

11 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

Bin, voila, c'est la GROSSE NOUVELLE qui vient de tomber, ROSSIGNOL vient d'etre racheté par QUICKSILVER, le géant du monde du surf ...

 

 

Notre petite firme Grenobloise va passer aux mains du géant Australien (si je n'mabuse ...) ... A la clé un bon contrat de quelques millions d'euros ... ;) :P

 

Mais vous, vous en pensez quoi ??? :devil: :devil:

 

... hummm, et les scratch, y vont persister, j'epere ... :devil: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça va, Slam, tu me rassures, ... Je vois qu'on a les memes points de vue ... :lol:

 

Je suis profondément dégouté par cette annonce, ça me tue un truc pareil ... :devil: :devil: :devil: :lol: ;) :P :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quiksilver est principalement américain en fait .... et Ross qui se fait racheter, ca me donne la nausée !!!!! Quel gachis et bien sur des suppressions d'emplois à prévoir !!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais déjà exprimé ma position sur ce sujet: ça fait les pieds au patron de Grosguignol qui subit en quelque sorte ce qu'il a fait à Regis Rolland et A-Snowboard.

Et perso, je m'en fous car les snow Ross sont pas génials... pas une grosse perte.

 

Mais je compatis avant tout pour les emplois menacés par ce rachat.

 

Enfin, je comprends votre appréhension pour leur gamme de ski.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi qui voulais acheter des B2 pour la prochaine saison, fait ch.. d'investir pour un gros amerloc plein aux as. Comme le dit LBG, ça sent les suppressions d'emplois et surtout la délocalisation, pas bon tout ça.

Du coup je vais changer mon fusil d'épaule et sans doute me rabbatre sur une autre marque. :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aouai, non mais non, moi, je veux mes scratch BC 2006 !!! :devil: :devil: Arrg, ya pas moyen !!! Et pas des Ross-Quick chai pas quoi !!! :devil: :lol: ;)

 

:P :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le seul truc qui me gêne, ce sont les emplois. Je n'ai jamais vu de rachat d'entreprise sans compression de personnel.

 

ça fait les pieds au patron de Grosguignol qui subit en quelque sorte ce qu'il a fait à Regis Rolland et A-Snowboard

Si il y a bien quelqu'un qui n'est pas à plaindre dans cette opération (vu que Ross marche très bien), c'est bien lui.

 

Entre 2003 et 2004, le CA, la marge commerciale, la marge brute, l'EBE, le résultat, ont tous augmenté de façon significative (comment, précisément je ne le sais pas, mais ils ont augmenté). Ce qui laisse penser qu'en ayant redressé la barre, Monsieur BOIX-VIVES a dû certainement faire une belle affaire.

Donc question "faire les pieds", c'est plutôt râté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne faîtes pas non plus d'anti-américanisme primaire. Ils vont sûrement garder la prod en France pendant quelques temps. Quick a acheté un savoir-faire, pas un réseau de distribution (vu qu'ils sont bien meilleurs que Ross sur ce sujet).

En achetant un savoir-faire, on ne se débarrasse des gens qui le compose du jour au lendemain, ni de la marque qui est pour beaucoup dans les ventes.

Quand le marché des sports d'hiver subira la vague de baisse des prix que subit u a subi chaque secteur économique, alors là, ils délocaliseront tout ... mais actuellement, Quick ne délocalise ses usines ... donc pourquoi le faire pour le ski ?

 

Ceci dit, il n'est pas impossible que tout soit ramené aux US sous peu de temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pas des Ross-Quick chai pas quoi !!!

 

Il va y avoir une nouvelle marque sur le marché Quicksilross avec les nouveaux skis B12 (ça va faire avion tout ça). :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pas des Ross-Quick chai pas quoi !!!

 

Il va y avoir une nouvelle marque sur le marché Quicksilross avec les nouveaux skis B12 (ça va faire avion tout ça). :devil:

ahahahah :devil: :devil: :lol: ;) :P :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait, en France, c'est une marque assez peu répandue.

A une époque, on trouvait une partie de leurs produits chez Go-sport, c'est pour dire le niveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'important c'est tout de même qu'ils conservent les emplois et continuent à fabriquer des produits de bonne qualité et pas des trucs de m....

En ce qui concerne tout ce qui est de la gamme surf (marine) Quick fait du bon matos (que j'ai déjà pû tester, et oui lorsqu'on est proche de la mer), espèrons donc qu'ils en fassent de même en reprenant la marque Ross.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de suivre le dossier aux actus, apparemment, il y aurait déjà 78 départs réparis en départs à la retraite non remplacés, pre-retraite et départs volontaires.

Pour ce qui est de la délocalisation il parle déjà de l'europe de l'est ou de l'asie, mais sans réelle confirmation (de toute façon ces confirmations se font le jour du départ des machines).

 

Sinon, ils montraient les lignes de fabrication, c'était intéressant de voir seulement des machines !!! Les personnes ne faisaient que mettre les planches sur un rack en métal pour les emmener sur une autre ligne ou dans le stock.

On pouvait voir les modèles de l'année prochaine (avec notamment les engins zarbis avec spatule carrée :devil: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils vont fabriquer des skis rossignol en Espagne maintenant et supprimer des postes à Sallanches et vers Grenoble...

 

Lisez plutôt ca...

 

GRENOBLE, 22 mars 2005 (AFP)

Précisions de Rossignol à propos des 134 emplois supprimés

Les 134 suppressions d'emplois annoncées mardi chez le leader mondial du ski, Rossignol, toucheront 78 postes à l'usine Rossignol de Saint-Etienne de Crossey (Isère) et 56 à l'usine Dynastar de Sallanches (Haute-Savoie), a indiqué la direction de la firme.

 

A l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE) à Voiron (Isère) consacré à l'annonce du rachat de Rossignol par l'américain QuikSilver, le secrétaire général de la firme, Yves Barnoud, a affirmé que le groupe allait transférer la production de 137.000 paires de skis de France dans son usine espagnole située près de Barcelone.

 

"Ce sont des skis de milieu de gamme, où la concurrence est très forte et où la pression des distributeurs est intense", a-t-il expliqué.

 

Rossignol a fabriqué 1,25 million de paires de skis en 2004. M. Barnoud n'a pas voulu donner la répartition de la production entre la France et l'Espagne, mais a assuré qu'aucune fermeture d'usine n'était envisagée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
GRENOBLE, 22 mars 2005 (AFP)

Rossignol, dernier fleuron du ski français à passer sous pavillon étranger

Rossignol, le premier fabricant mondial de skis qui va passer sous le contrôle de l'américain QuikSilver, est le dernier fleuron de l'industrie française du ski à passer sous pavillon étranger, en moins de sept ans.

 

Avant lui, la firme Salomon d'Annecy en Haute-Savoie, qui avait révolutionné la fixation et la chaussure de ski, a été rachetée par l'allemand Adidas en 1998. Le plus grand constructeur mondial de transport par câble, Pomagalski, si populaire aux Etats-Unis qu'on appelle dans ce pays un téléski un "Poma", a été repris par l'italien Leitner en 2000.

 

Ces entreprises sont nées ou ont pris leur essor dans les années 1960-1970 avec la folie du ski lorsque "la France s'est dotée du plus grand domaine skiable au monde", explique Bernard Volk, directeur des deux grands salons consacrés à la montagne à Grenoble, le SIG (salon international de Grenoble) et le SAM (salon de l'aménagement de la montagne).

 

Porté par la vague du ski et les succès des champions français comme Emile Allais, Jean Vuarnet, les soeurs Goitschel, Annie Famose..., Rossignol, qui a racheté Dynastar, devient en 1972 le premier producteur mondial de skis. Salomon équipe également les plus grands skieurs et les deux marques, après chaque compétition, s'offrent de pleines pages de publicité pour donner les médailles obtenues grâce à leurs skis, chaussures ou fixations.

 

Afin de ne plus être tributaires de l'hiver, Salomon et Rossignol se diversifient dans les sports d'été, le golf, le tennis ou le roller.

 

Bernard Salomon, fils aîné de Georges Salomon, le créateur de la société du même nom, qui a négocié la vente de l'entreprise à Adidas, estime que le marché du ski "est particulièrement difficile car il a été morcelé avec l'arrivée du surf, il nécessite de gros investissements de recherche et dégage des marges très faibles".

 

revanche du créateur de mode sur l'ingénieur

 

"A l'opposé, les fabricants de produits basés sur la mode plutôt que sur la technique, comme l'est QuikSilver, ont des marges très fortes. C'est un peu la revanche des créateurs de mode sur les ingénieurs", explique Bernard Salomon.

 

"Dans le ski, il y a un prix maximum, relativement bas, que les gens sont prêts à mettre alors que par exemple, les consommateurs sont prêts à mettre beaucoup d'argent dans des clubs de golf", poursuit-il.

 

De plus, des entreprises comme Rossignol, qui exportent entre 80 et 90% de leur production, sont soumises aux aléas climatiques, aux problèmes de change et à la concurrence des pays à bas coût.

 

Pour Bernard Volk, le rachat de Rossignol par QuikSilver "n'est pas une mauvaise chose". "Rossignol, c'est le ski, la performance, le loisir. Avec QuikSilver, la firme devrait pouvoir s'ouvrir de nouveaux marchés. Il y a plus de 100 millions de Chinois qui sont susceptibles de s'intéresser au ski, et Rossignol bénéficiera du savoir-faire de QuikSilver pour se faire connaître et s'imposer", souligne-t-il.

 

Après la vente de Rossignol, il reste encore une poignée de petits leaders mondiaux dans le domaine de la montagne installés dans les Alpes et contrôlés par des Français: TSL, premier fabricant mondial de raquettes à neige, Petzl, spécialisé dans le matériel d'escalade et de spéléo, et Beal qui produit des cordes d'escalade. Mais on ignore jusqu'à quand ces entreprises, travaillant dans des niches, pourront rester indépendantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ls vont fabriquer des skis rossignol en Espagne maintenant et supprimer des postes à Sallanches et vers Grenoble...

 

Et les dirigeant français se plaignent qu'il y a trop de chômage, mais que font-ils ?

Enfin c'est un autre débat. :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les golfeurs mettent plus d'argent dans leur clubs !!!

Ben évidemment, c'est un sport moins démocratisé que le ski et qui couvre donc une clientèle plus argentée. Elle consacre donc plus d'argent à ses clubs, dans l'absolu, parce qu'elle n'a pas le choix et qu'elle en a les moyens ... je serais d'ailleurs surpris que parmi ces gens, une grande majorité ne mette pas non plus baucoup d'argent dans ses skis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et les dirigeant français se plaignent qu'il y a trop de chômage,

Euh ... au risque d'avoir mal interprêté ce que tu écris, je n'ai jamais entendu un patron se plaindre du chômage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
QUOTE (Franky @ Mercredi 23 Mars 2005 14:33)

Et les dirigeant français se plaignent qu'il y a trop de chômage,

 

Euh ... au risque d'avoir mal interprêté ce que tu écris, je n'ai jamais entendu un patron se plaindre du chômage.

fred

 

Je parlais des politiciens avec leurs lois pour la réduction du chomage et non des patrons. Enfin, ce n'est pas le sujet proposé par Scratchy.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En + pour rationnaliser,je suis sûr qu'il vont faire disparaître Dynamic et Dynastar et fabriquer des ski mou comme Salomon. Dans les ski dur il n'y aurra plus qu'Atomic

Share this post


Link to post
Share on other sites
En + pour rationnaliser,je suis sûr qu'il vont faire disparaître Dynamic et Dynastar et fabriquer des ski mou comme Salomon. Dans les ski dur il n'y aurra plus qu'Atomic

 

Ce serait bien dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne faîtes pas non plus d'anti-américanisme primaire.

 

NON NON, mais loin de la ! QUICK aurait bien pu etre allemand, chinois ou meme moldave ;) , j'aurais eu la meme réaction ! :devil: :lol: ce qui me choc c'est de voir disparaitre cette si bonne marque bien de chez nous, quoi ... :lol: :lol:

Enfin, c'est quand meme une grande du ski, alors bon, ça me touche trop, quoi ... :P :lol:

 

N'empeche que je suis toujours aussi dégouté ... :devil: :devil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...