Jump to content
Sign in to follow this  
La belle gaufre

Session vacances scolaires

Recommended Posts

Aujourd'hui, session au Lioran en pleine période de vacances des gamins du coins... je n'avais pas encore testé, et ben ça c'est fait.

Vu les prévisions météo, pour profiter du Massif Central, ça semble être le moment ou jamais, l'avenir est incertain question enneigement, ça sera déjà pris!

 

Après une demi-heure de retard dû aux conditions circulations assez verglacées sur une portion du parcours, un quart d'heure passé à dénicher une place enfin plutôt un strapontin pour la caisse et TRENTE minutes à faire la queue pour les forfaits, on chausse à 10h30 passés.

 

Un premier TSF3 d'une lenteur digne d'un escargot asmathique... après 10 minutes de queue. Point positif, la neige a l'air très bonne et en quantité du moins pour le court terme.

On pouvait redouter le pire en montant, en dessous de 1200m, pas un pet de neige, de la verdure partout et au dernier moment hop un écrin de neige :D

 

La première descente aurait pu être sympathique, car la piste est bucolique, tracée dans une forêt, avec maints virelos, de la pente... sauf que des troupeaux de momes encombrent, s'arrêtent n'importe comment et utilisent de manière optimale la largeur réduite de la rouge.

 

Arrivé sur le front de neige, on se croirait, au choix, à Chatelet les Halles, sur la côte en été ou tout simplement en vacances scolaires!

Stratégiquement, l'objectif est le TSD4 du Plomb du Cantal, seul engin digne de ce nom qui débite un peu... sauf que pour l'atteindre c'est le TPH soit 2 TSF3 concourant dans la catégorie du moins rapide.

Le TPH est visiblement fermé... le vent certainement qui souffle fort ici... souvent!

 

Donc ça sera TSF3... bon ben c'est reparti pour 10 minutes de queue... bon en la jouant fine, on gratte des places mais ça reste long... long tandis que règne un ciel azur sans tâche et que les températures restent encore suffisamment basses conservant la neige!

 

Nouvelle désillusion à l'arrivée après 15mn de montée, 150m de D+: l'accès au Plomb est fermé, le seconde TSF3 ne tourne pas, pfffff! Il est vrai que ça souffle mais bon c'est la loose quoi.

 

Retour au front de neige qui se peuple encore un peu plus, stratégiquement, le choix se porte sur l'engin le plus rapide qu'ils ont en magasin: un TSF4 avec tapis, court (200m de D+) mais il faut se contenter de ça pour l'instant en attendant la pause méridienne où l'on peut espèrer que la plèbe déserte le terrain pour faire ripaille.

 

Après quelques descentes à slalomer entre une armée de débutants et autres cours (le niveau est assez pitoyable... en moyenne), l'embellie tant attendue arrive et nous basculons sur un autre secteur. La ligne du TSF3 que nous empruntons alors me paraît tout à fait engageante, sans caillasse, assez large type les drozes et pentu à peu près pareil. Mon choix est fait, je m'y lance! 2 cm de poudre qui repose sur un fond bétonné m'oblige à freiner mes ardeurs de flamber un bon coup sous le TSF, du haut, je n'avais pas bien vu toutes les bosses présentes et je les sens bien maintenant.

 

Bon ça ne m'empêche pas décemment de faire le run d'une traite et d'être limite essouflé en bas.

Nous remontons l'affaire puis hop direction un TK qui monte un poil plus haut d'où j'avais vu des traces et des gars en HP.

Sur le TK, je me dis, chouette, je vais prendre des photos avec l'APN... la cata: je manque d'un rien de paumer mon étui oakley, le rattrapant in extremis, je ne regarde pas la ligne et hop faute de carre sur terrain pelé, le téléphone dans une main, l'étui et la perche dans l'autre, je rattrape la faute comme je peux, ouf ça passe.

 

Au sommet, nous constatons qu'enfin l'accès au Plomb vient d'ouvrir, nous décidons donc de nous y rendre...

J'en profite pour passer en hp mais tout est tracé et de toute façon, il n'y avait pas 5cm de fraîche!

 

Retour sur le front de neige, je me plante de TS pour monter et finalement on opte ensuite pour un retour voiture afin de se restaurer en 10mn chrono histoire de rattraper le temps perdu du matin.

 

J'en profite pour re-régler mes fix, un coup de flotte, quelques madeleines et ça repart! Re-queue au premier télésiège puis re-descente encombrée et re-front de neige encombré... l'accalmie a été de courte durée ma foi!

 

Je veux absolument quitter ce secteur de m**** et les 30mn de queue sur l'unique TSF poussif qui donne accès au Plomb ne nous disuade pas! Durant le trajet, nous battons le record du monde d'arrêt et de ralentissement de la remontée! Ah ben c'est ça mon pauvre ami de venir en période scolaire, c'est farci de débutants et de momes!

 

Nous débouchons au sommet et l'autre versant s'offre alors à nous... ah le saint TSD4 graal est à portée de spatule!!! Eh oui, sauf qu'il est à l'arrêt pour l'instant :blerb:

Chaque chose en son temps! D'abord du ride: j'en profite pour prendre en hp un secteur que je connais: un peu de poudre, un peu de neige transformée, miam miam :annoyed: plus loin c'est lisse et il faut bien lire le terrain et changer ses appuis en conséquences.

 

Un petit TK semble libre, allez hop, on y go! La descente sur piste est fameuse mais j'en profite pour dénicher une petite accu sur une belle pente et c'est parti pour quelques trop courtes traces avant de retomber sur du terrain pelé... qui n'est autre que les conséquences de la perturbation de la veille, alliée à de la douceur. La neige tombée après le refroidissement n'a pas tenue, emportée par un puissant zéphyr.

 

C'est donc la chasse aux rares accu (accessibles). Re-même-TK, re même descente puis direction le TSD4 qui vient à peine de redémarrer (sic!), je commence à vraiment devenir pessimiste, d'autant que le temps de rejoindre la gare de départ, il est à nouveau à l'arrêt!

 

Nous optons pour poursuivre la descente qui mène à 2 TK type... plan palais: l'un des 2 est arrêté et il y a une queue pas possible, tout à fait digne de... qui vous savez.

Lassé de me faire marcher sur la board, je déchausse et je fais la queue en tenant la board.

 

Descente suivante, le TSD est reparti et nous nous avançons dans la queue, ça s'arrête, ça ralenti, ici ils savent faire que ça ma parole !!! Non sans mal, nous arrivons au sommet, je déniche un peu de neige fraîche, quelques windlips sur lesquelles j'envoie mollement au vu de la réception lisse qui m'attend derrière.

 

Notre formidable engin à plusieurs millions d'euros refait des caprices, nous redescendons aux TK jumelés. Là bizarrement, il n'y a plus de queue et c'est tant mieux même si à force, on finit par avoir du mal à en croire nos yeux!

 

Un peu plus tard, le second TK des jumelés est mis en route et comme il s'arrête un poil avant l'autre, il n'y a personne à faire la queue. Je fonce tandis que sur l'autre, un mome chute au départ.

Durant la montée, je remarque une légère différence de vitesse en ma faveur sur l'autre engin, je rattrape la perche du gosse puis je la dépasse... arrivé sur un faux-plat, je lâche ma perche et je saisi celle d'à côté... non sans mal car je n'avais pas prévu qu'elle s'élève autant à cet endroit. Je suis content de moi car je n'avais jamais eu l'occaz de faire ça... d'autant qu'à Plan Palais, c'est peu utile hormis en cas d'arrêt de son propre engin.

 

L'heure tourne et il serait temps de se préoccuper de revenir vers la station... d'autant que nous n'avons pas idée de l'heure de fermeture de la RM qui nous permet de rejoindre la caisse! 17h00 ? 17h15 ?

Après un slalom hommérique sur le chemin qui ramène au front de neige, nous nous renseignons sur les horaires: 17h30... nickel miguel!

Nous ridons sur le TSF4 à tapis jusqu'à 17h15 puis c'est le retour vers la dernière RM.

Il y a de la queue mais bon c'est la dernière donc la pilule passe mieux.

D'autant qu'il y a une petite perchwoman pas dégeu qui se ramène pour fermer l'accès.

 

Nous faisons la fermeture de la RM et c'est la dernière descente, je la filme avec le gsm histoire de garder un souvenir de cette journée populeuse.

 

En résumé, globalement une bonne journée quand même: des conditions d'enneigement très satisfaisantes, un peuple pas possible (ma patience à rud épreuve), un dénivelé négatif cumulé minable :lol: , une neige de bonne qualité globalement (quelques plaques mais rien de méchant), je suis par contre moins optimiste pour la suite de la saison car il n'y a pas des tonnes de neige quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...