Jump to content
Sign in to follow this  
nany

Treck Kilimanjaro

Rate this topic

Recommended Posts

Depuis longtemps j'avais lancé à mon entourage amusé "pour mes 50 ans je monterai en haut du Kilimandjaro", sans trop y croire

La date arrivée, je dois relever le défi. Après beaucoup d'hésitations, renseignements ect.. l'inscription est faite auprès d'un voyagiste.

 

Maintenant en route : achat de nouvelles chaussures et sac de couchage au "Vieux Campeur" (cher mais efficace)

 

Un peu de marches dans les plaines et forets de Beauce (pas passionnant)

 

Enfin arrive le mois d'Aout et Valloire

 

Munis des itinéraires de randonnées, nous attaquont la pointe de Cerces le 15 aout, après les chutes de neige. Ce n'est pas une très bonne idée, ça fond , ça glisse nous avons failli rebrousser chemin

 

cercesai3.jpg

 

 

 

Après d'autres petites rando (3 croix, les Méregers ) c'est le Thabor. La météo est prévue bonne. CE matin là les nuages nous cachent la montagne jusqu'au col de la vallée Etroite, nous sommes seuls et un peu perdus.

 

 

Nous découvrons la chapelle très tard avec tous les autres randonneurs venus par l'autre vallée

thaborqs8.jpg

Le paysage à 360° est époutouflant, jamais je n'ai vu autant de sommets.

Le retour nous parait long, en tout 9h de rando.

 

Quelques rando dans le Mercantour pour changer.

 

Pour compléter accclimatation à l'altitude, nous décidons de passer une nuit au Refuge Adèle Planchard (3100m) dans l'Oisans. Au départ de la Grave, la randonnée remonte la rivière Romanche, très bucolique, plein de marmottes. Puis au pied de la Grande ruine, les choses se corsent, 2h30 de montée sans répi.

 

adleplanchardmr2.jpg

 

On se sent tout petit, Nous avons le refuge pour nous tous seuls, un peu inquiets nous avons bien dormi.

 

Une dernière rando au Crey Meigno avant de partir,

 

Ce coup ci : nous sommes prets , enfin nous avons fait le maxi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah !!! te tu y est arrivé !

c'était certainement du au fichiers que le forum n'accepte pas transforme tout en (.jpg)

c'est le plus simple

tes "petites balades" d'acclimatation sont une bonne entrée en matiére et trés jolie

la montée au refuge d'adel planchard est en effet une vrai partie de plaisir :angry:

 

quand tu veux rectifier qq chose dans un de tes poste fais le en éditant ton post, pas en internenant dedans en le citant

tu clic sur édit en dessous tu à un onglet qui qui s'ouvre avec edition completé ou edition rapide

( demande à Fred par MP de retirer un des 2 post)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je continue et j’essaie de faire mieux.

 

Le Kili se situe à la frontière de la Tanzanie, environ 7000kms de Paris. Une journée d’acclimatation, visite d’un parc pour faire connaissance avec le groupe. Nous sommes 9 participants de 28 à 60ans, nous comparons nos expériences : 5 treckeurs expérimentés (Chili 6000m, Népal 6000m, Mont-Blanc …), un spéléologue engagé, un sportif montagnard (Glaciologue de son métier)et nous …..Adèle Planchard 3100m !

 

 

Lundi, nous entrons dans le parc par la porte Machamé (1800m) ou nous rencontrons nos guides. Les inscriptions d’usage durent 15mn (Tanzaniennes), nous enfilons nos sacs à dos prêts à partir. Erreur ! 15mn veut dire un long moment (1h30) et 5mn bientôt … question de civilisation.

 

Nous marchons doucement sur un large sentier dans la forêt tropicale, fougères arborescentes, mousses accrochées aux arbres entourés de brume humide. Tout a fait le film « Jurassic Park »

 

foretts9.jpg

 

Nous grimpons facilement jusqu’à notre premier campement (3000m), une trouée dans les nuages nous permet d’apercevoir le Kili. Les tentes sont montées, nos sacs (taille 25cm / 60cm duvet + change limité) déposés par les porteurs (15 pour notre seul groupe)

premiercampementuy3.jpg

 

Le rituel s’installe : le thé, le repas du soir, il faut manger sans faim et boire énormément pour combattre le mal des montagne. Notre cuisinier sait qu’il faut soigner tout particulièrement les groupes français. (Les anglais se contentent de sandwichs)

 

D’énormes corbeaux-pie s’approchent de très près, guettent nos déchets.

corbeauwo6.jpg

 

Deuxième jour, le départ toujours dans la forêt et les nuages nous fait apprécier l’arrivée sur un plateau ensoleillé à 3840m, la végétation diminue. Le jour il fait environ 15°, mais la nuit doit être autour de 0°(merci les bons sacs couchage)

leversoleilzb2.jpg

 

 

Mercredi, nous contournons le Kili toujours sur des chemins faciles, mais sans pauses, nous montons à 4500m. Les guides nous testent quelques fois en accélerant un peu d’allure, tout de suite le souffle manque.

lavatowerba8.jpg

 

Le campement Barranco (3950m) est extraordinaire : sénéçons géants, lobelies géantes et en prime la vue sur les glaciers.

barancoqo3.jpg

 

seneconstm8.jpg

 

En dessous, toujours la mer de nuages et le Mont Méru .

 

nuagesmj2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

(suite et fin)

Jeudi, l’ascension devient plus raide, nous descendons puis remontons des vallées creusées par les glaciers. Tout s’accélère : déjeuner 12h, thé 15h, dîner 17h , coucher 19h30. (4600m)

 

Debout 23h l’intérieur de la tente est gelé, nous équipons comme pour le ski, un dernier thé avant le départ à minuit.

 

Tout devient irréel, la montagne qu’on devine est illuminée des petits points lumineux, impossible de réaliser l’échelle. A la lueur de la frontale nous mettons nos pieds dans les traces de celui de devant. Au bout de quelques heures (ma montre n’a pas supporté le froid) un de nos compagnon arrête trop fatigué et mal à l’estomac, un de nos guide l’accompagne..

La nuit me semble longue, les pauses courtes 2mn. Notre guide agacé par trop d’arrêt des groupes nous précédant, coupe quelques lacets, l’effort est violent , le souffle très court.

A environ 5300m, le plus sportif s’arrête brusquement : ophtalmie totale et foudroyante. Un effet rare mais possible du MAM, notre chef-guide le prend en charge.

 

Le compte est vite fait 1 guide et 7 marcheurs, plus de défaillance possible, c’est tous ou personne au sommet. Je me sens le maillon faible.

 

Le froid devient intense, la fatigue s’accumule il faut tenir.

A Stella point il fait toujours nuit, le froid (-20°), le vent très fort, l’altitude, nous sommes épuisés.

stellapointfn3.jpg

 

Notre guide nous rassure dans 30mn nous sommes au sommet. Je décide de le croire, de toute façon nous n’avons pas le choix. Même sur le sentier presque plat, je fais des pas de 20cm et je respire comme sur un 100m.

 

Le lever du jour

ombrevv2.jpg

 

et le sommet 5895m… superbe.

uhurupointsz8.jpg

 

Les embrassades, les photos de glacier…. Vite la descente.

 

glacier1cg0.jpg

 

glacier2md9.jpg

Descente jusqu’au camp dans les cendres volcaniques poudreuses (même technique que dans la neige) amusant mais sportif. Il est 9h, jamais je ne pourrais repartir.

Pourtant, changés, un nouveau repas avalé, la descente continue, rapide (3100m). Nous sommes Vendredi 13h encore un repas (je ne sais plus si c’est un déjeuner ou dîner, j’ai perdu tous mes repères) puis repos….

 

Samedi matin, en pleine forme ! les porteurs sont déchaînés, ils rient, ils courent, glissent dans la descente jusqu’à la porte du parc (1800m) Remise des diplômes officiels (numérotés, enregistrés et tout ) , l’échec de 2 d’entre nous , nous empêche de raconter le sommet et de nous réjouir trop fort.

diplomeig4.jpg

 

L’aventure est terminée, elle laissera beaucoup de souvenir et le sentiment de fierté d’avoir été jusqu’au bout de mon rêve qui paraissait un peu fou.

 

 

Si vous m’avez lue jusqu’au bout, surtout pas de remarque du genre « pour ce prix là , tu aurais pu te bronzer sur une plage de sable fin à Bora Bora »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahou! :angry: :wub:

C'est totalement fou ce truc...(pardon, treck :wub: )

 

C'est vraiment magnifique... :angry:

C'est vrai que tu aurais pu aller à Bora-Bora, mais bizarrement cet exploit a plus d'impact sur une vie...

 

BRAVO!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo nany,

merci pour ton reportage

un sommet mythique c'est toujours un belle aventure, avec son lot d'efforts, de rire, de craintes.

merci encore de nous faire partager cette magnifique aventure :angry:

 

PS : si qq est preNeur j'échange 3ans à Bora Bora contre un KILI :angry:

Edited by pierro

Share this post


Link to post
Share on other sites

:blink: :blink: mille quenouille ca a du etre dur :blink:

je savais pas qu'il était si haut et qu'il y faisait si froid :blink:

 

je te félicite , pour le reportage , les tofs et surtout pour le courage qu'il a du te falloir pour réaliser un rêve pareil :toogood:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...