Jump to content
Sign in to follow this  
Valloirin

La poudre du 4 janvier 2005

Rate this topic

Recommended Posts

[message de la belle gaufre]

 

Ce matin le programme c'était hp et planche cailloux. Pas de plans pré-établis sauf un tour vers Geneuil puisque le 1er janvier avec Scratchy, ça l'avait bien fait et sans toucher ou presque.

 

J'ai entamé cette grosse matinée par un petit ride entre l'armera et le goulet (vers plan palais). J'ai pu remarquer effectivement une certaine affluence avec le tsd6 qui déchargeait des vagues d'italiens.

 

J'ai continué par des rides sur la butte au dessus du T40. Courts, mais pas tracés c'était bien l'essentiel.

 

janv052.jpg

 

Ensuite direction chateau-ripaille, je redescends du côté Colérieux et qu'est-ce que je vois: le grand plateau avec quelques péquins dessus. Je fonce à grandes enjambées, faisant fi des cailloux omni-présents sur les pistes.

 

Je compte 6 glandus qui me précédent sur la ligne, heureusement ils ne sont pas loins, j'aurais peut-être encore la chance de faire l'ouverture sur la piste... euh je sais plus son nom.

Je laisse tomber l'idée des photos au sommet, la première trace est une question... de plaisir tiens!

 

janv054.jpg

 

La piste rouge est fermée, la combe orsière est ouverte par contre ainsi que la bleue. Les boulets devant les filets hésitent: pas moi, je fonce: un ride d'une pureté... sans plus: eh oui je me méfiais d'une plaque lisse, verglaçée alors que toute la piste, préservée est d'une onctuosité sans égale sur tout le domaine. Je me régale quand même.

 

Arrivé à l'intersection des selles, la trafolle, les parties lisses reprennent: pas grave, je coupe au plus juste en hp pour rejoindre le grand plateau, il y a des traces, pas mal même, mais ça reste encore un peu poudreux, bref sympathique même s'il faut rester en petite vitesse rapport aux cailloux.

 

La queue s'allongue de manière exponentielle au grand plateau donc hop je le reprends tant que la queue ne sera pas trop importante.

Mon 2ème ride sera le meilleur car même si la piste compte maintenant une petite dizaine de traces, je connais la qualité de neige et je me lâche... du grand gauche à l'inter Jdes selles, c'est carve, carve et carve... avec une telle qualité de neige, l'accroche est fantastique, déclencher les virages carvés: un jeu d'enfant, et ce rebond en changeant d'appuis: miam miam miam.

 

Je rejoins le départ au plus vite mais en arrivant je me rends compte qu'il est arrêté. J'attends pas longtemps, car je me doute que la panne (en haut puisqu'en bas les perchmans discutent) va durer.

 

Je prends l'option Mulots en cherchant de la poudre à me mettre sous la semelle.Je finis par en trouver sur une centaine de mètres. Je rattrappe les selles puis je remonte par Montissot.

 

janv053.jpg

 

Le grand plateau est reparti mais la queue est importante, trop à mes yeux.

Je me tate, je descends vers Colérieux puis voyant une portion vierge la tentation est trop forte, je coupe vers Montissot.

Le ride ne sera pas excellent car la neige s'est transformée, elle est dure et en même temps friable, je dois rester sur mes aguets constamment, d'autant qu'il faut faire attention à la caillasse jamais très loin.

 

janv055.jpg

 

Je vise le pont, tout se passe bien jusqu'à un sale passage de 50m, un vrai piège... des cailloux partout, affleurant: on les évite pour tomber sur ceux qui sont cachés sous la neige.

A moyenne vitesse je me fais stopper net par un roc, je fais même un roulé-boulé. Cette animal m'a laissé une marque de 10cm jusqu'à la couche protectrice en dessous de la semelle heureusement loin de la carre: ça a beau être une board cailloux, j'y tiens quand même!

 

janv056.jpg

 

Je franchis le petit pont puis vu l'heure, c'est le moment de faire Geneuil.

 

Je reprends Montissot puis contournement de la Séa et là, je retrouve de la poudre, hé oui, l'exposition est bien différente de celle de Montissot. J'arrive vite aux premiers sapins, je vois quelque chose bouger en contrebas: 2 chevreuils qui n'attendront pas mon APN, dommage!

 

Mon ride sera globalement moins bon que celui avec Scratcher, d'autres traces se sont rajoutées en effet.Mais ça reste sympa et bucolique.

 

janv051.jpg

 

Et voilà, une belle matinée hp. Valloirin n'était pas présent pour cause de kiné pour son dos.

 

2 mots sur l'état du domaine: sur la Setaz, les pistes encannonées sont praticables même si elles deviennent vite lisses. L'olympique passe encore bien, les Verneys ça se dégrade peu à peu même si la fréquentation n'est pas énorme.

Sur le Crey, ca devient limite, peu de pistes sont pratiquables sans risques de toucher, la régie fait ce qu'elle peut mais ca devient dur dur avec ce beau soleil (on peut pas tout avoir). Il faudrait bien minimum un bon 40cm sans vent au sommet pour avoir une ouverture optimale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...